Validation de la phase préclinique et obtention du statut de « Médicament Orphelin » pour LTVax : un vaccin thérapeutique first-in-class contre les cancers viro-induits

12 janvier 2017

Validation de la phase préclinique et obtention du statut de « Médicament Orphelin » pour LTVax : un vaccin thérapeutique first-in-class contre les cancers viro-induits

Le projet LTVax (anciennement MCCVax) est lauréat de l’édition 2014 de l’appel à projets Preuve du Concept CLARA. Il a démarré le 1er octobre 2014 pour une période de 24 mois et a bénéficié d’un financement à hauteur de 252 696 € par la Métropole de Lyon et la Région Auvergne-Rhône-Alpes. L’entreprise partenaire APCure y a investi en fonds propres plus de 500 000 €.

LTVax est un produit d’immunothérapie innovant « first-in-class » ciblant les cancers viro-induits par le virus de Merkel. Cet oncovirus est responsable de plus de 80% des carcinomes de Merkel. Développé par la société lyonnaise APCure, ce produit s’appuie sur la technologie brevetée BacVac issue du laboratoire TheREx à l’Université Grenoble Alpes. Il repose sur l’utilisation d’un vecteur bactérien vivant atténué capable d’éduquer le système immunitaire du patient à reconnaitre, puis détruire les cellules cancéreuses. D’autres produits basés sur la même technologie sont en cours de développement.

Les premiers résultats précliniques obtenus à partir de cette stratégie ont montré une efficacité spécifique de ce produit seul ou en association avec un « checkpoint inhibiteur » (nouvelle stratégie d’immunothérapie).

Les excellents résultats obtenus en préclinique permettent aujourd’hui de nous engager dans la phase réglementaire. Pour des raisons stratégiques APCure a choisi de développer son premier produit, LTVax, pour une indication orpheline, le cancer de Merkel. La reconnaissance du statut « orphan drug » accordé par l’EMA nous permet d’envisager la clinique d’ici à 2018 et ouvre la voie pour le développement d’autres indications

déclare Dr. Laurent Buffat, dirigeant de la société APCure.

LTVax a obtenu récemment le statut de « médicament orphelin » (orphan drug) auprès de l’Agence Européenne du Médicament (EMA)*. Le dialogue établi avec l’EMA est important pour la suite du développement du produit LTVax car elle représente un interlocuteur privilégié pour cadrer les expériences à mener pour la phase préclinique réglementaire puis la clinique.

*http://www.ema.europa.eu/docs/en_GB/document_library/Orphan_designation/2016/12/WC500217967.pdf

Download pdf

Haut de page