Forum de la Recherche en Cancérologie Rhône-Alpes Auvergne 2017 – Programme

ACCUEIL PROGRAMME LAURÉATS MÉDIATHÈQUE

PARTENAIRES/ EXPOSANTS

ÉVÉNEMENTS SATELLITES INFOS PRATIQUES

 

Cliquer sur le visuel

Téléchargez le Book des abstracts

Conférenciers confirmés :

 

MARDI 4 AVRIL

Stéphan VAGNER, Institut Curie, Paris

Stéphan Vagner obtained his PhD in 1995 (Toulouse III, France). He subsequently held a postdoctoral position at the European Molecular Biology Laboratory (EMBL), Heidelberg, Germany (1995–1997). He is now a Research Director at INSERM, the French institute of health and medical research. He is a group leader at the Curie Institute (Orsay, France) and co-leads a group (with Dr. Caroline Robert) at the Gustave Roussy institute (Villejuif, France). He is Deputy Director of the CNRS UMR 3348 department at the Curie Institute. His research interests include gene regulation and post-transcriptional control in cancer.

Yansheng LIU, Institute of Molecular Systems Biology, ETH Zurich, Suisse

Dr. Yansheng Liu got his Master’s degree and PhD of Biomedical Sciences in the Key Laboratory of Systems Biology at Shanghai Institute for Biological Sciences (SIBS), Chinese Academy of Sciences (CAS), where he worked in the field of biomarker discovery using mass spectrometry based proteomics. Dr. Liu joined Prof. Ruedi Aebersold’s group at ETH Zurich in May 2011. His research includes the development of SWATH mass spectrometry (SWATH-MS) and its application in human plasma proteomics and N-linked glycoproteomics, for the purpose of systems biology studies and cancer biomarker discovery. These studies have been published at Cell, Molecular Systems Biology, Molecular & Cellular Proteomics, etc. (first author or corresponding author publications). Dr. Liu’s current research further involves in revealing the impact of genetics such as copy number variations (CNVs) at the translational and post-translational levels through human twin samples, rare genetic disease models, and human cancers.

Paolo VINEIS, Imperial College London, UK

Professor Paolo Vineis is a leading researcher in the fields of molecular epidemiology and  exposomics. His latest research activities mainly focus on examining biomarkers of disease risk, complex exposures and intermediate biomarkers from omic platforms (including metabolomics and epigenetics) in large epidemiological studies as well as studying the effects of climate change on non-communicable diseases. He has more than 800 publications (many as leading author) in journals such as Nature, Nature Genetics, Lancet, Lancet Oncology. He is a member of various international scientific and ethics committees (including the Committee of the US National Academy of Sciences on 21st Century Risk Assessment) and vice-chair of the Ethics Committee at the International Agency for Research on Cancer (IARC,WHO). He has been a member of the Scientific Council of IARC. Professor Vineis has extensive experience in leading International projects. He is currently coordinating the European Commission funded Exposomics project (valued  at €8.7m, started in 2012) and the Horizon 2020-funded project Lifepath (valued at €6 million, started in 2015). He is a Principal Investigator/Co-investigator of numerous international research projects, such as the European Commission funded GENAIR, ECNIS2, Envirogenomarkers, Hypergenes, ESCAPE and Transphorm networks, in which he has led WorkPackages. In addition he has attracted grants from the Leverhulme Trust, MRC, Cancer Research UK, and the US National Cancer Institute. He is the director of the Unit of Molecular and Genetic Epidemiology, HuGeF Foundation, Torino, Italy and leads the Exposome and Health theme of the MRC-PHE Centre for Environmentand Health at Imperial College. http://www1.imperial.ac.uk/medicine/people/p.vineis

Andreas STANG, Center for Clinical Epidemiology; University Hospital of Essen, Allemagne

Clinician from 1992-1994; Master of Public Health, Boston University 1995-1996; full-time epidemiologist since 1996; Professor of Epidemiology since 2004; director of the PhD program “Epidemiology and Clinical Research” at University Hospital of Essen; Adjunct Professor at Boston University since 2012.

Maria LEON ROUX, Centre International de Recherche sur le Cancer, Lyon

Dr Leon is a researcher in the Section of Environment and Radiation at IARC where she has acted as scientific coordinator of the AGRICOH consortium. She completed her academic training in Venezuela and the USA in Biology, Epidemiology and Public Health and in her work investigates suspected causes of cancer and established preventable risk factors.

Delphine PRAUD, Centre de Recherche en Cancérologie de Lyon, Centre Léon Bérard, Lyon

Je suis titulaire d’un doctorat de l’université de Milan en épidémiologie du cancer. Je suis actuellement en post-doctorat au département Cancer Environnement du centre Léon Bérard, et travaille sur le lien entre le risque de cancer du sein et les expositions environnementales en particuliers les perturbateurs endocriniens.

David VOLLE, GReD/Université Clermont Auvergne, Inserm, CNRS, Clermont-Ferrand

I was recruited as Inserm researcher in 2007 and I joined the laboratory of Genetic, Development and Reproduction (Clermont-Ferrand) in 2010, where I am group leader. Since 10 years, my research focuses on how environment impair testis functions and could lead to the development of testis cancer.

Isabelle SOERJAMATARAM, Centre International de Recherche sur le Cancer, Lyon

Isabelle Soerjomataram is a medical epidemiologist with a special interest in causes, and prevention of cancer. She received her medical degree from the University of Indonesia in 2001. Following a PhD in cancer epidemiology at the Erasmus Medical Centre in Rotterdam, she went to the Harvard School of Public Health as a fellow in Global Health. She took a position at IARC in 2011 where she assesses the variation of the cancer burden using mainly population-based datasets.

Carine HALFON-DOMENECH, Centre de Recherche en Cancérologie de Lyon, UCBL1, HCL

Pédiatre de formation, je me suis rapidement orientée en hématologie pédiatrique et spécialisée dans les leucémies aigues (LA). Puis j’ai réalisé mon doctorat d’université en biologie du développement, au cours d’une mobilité de 3 ans sur Paris. Actuellement MCU-PH à l’IHOP, j’ai intégré l’équipe du Dr P.Mehlen pour travailler sur les LA de l’enfant et les récepteurs à dépendance.

Barbara TESTONI, Centre de Recherche en Cancérologie de Lyon

Dr Barbara Testoni obtained her PhD in Molecular Biology at the University of Milan, then she moved to the University of Rome « La Sapienza » and, at present, she works as CR1 at the Cancer Research Center of Lyon (CRCL). Her research interests mainly include the epigenetic mechanisms at the basis of host and viral gene regulation during HCV and HBV infections.

Nicolas REYNOIRD, Institute for Advanced Biosciences, Grenoble

Après avoir étudié la régulation des signalisations épigénétiques et cellulaires par modifications post-traductionnelles des protéines au cours de ma thèse et de mon postdoctorat, ma recherche actuelle se focalise sur l’impact de la signalisation par méthylation des lysines dans l’homéostasie cellulaire au sein des pathologies humaines.

Franck COURT, GReD/Université Clermont Auvergne, CNRS, Inserm, Clermont-Ferrand

Mon parcours scientifique s’intéresse aux bases moléculaires et à l’influence de la conformation de chromatine sur la régulation génique via des approches biologiques et bio-informatiques. Intégré à l’équipe de P. Arnaud au GReD à Clermont-Ferrand j’étudie le rôle du contrôle épigénétique dans la détermination du destin cellulaire (normal et tumoral).

Cédric CHAVEROUX, Centre de Recherche en Cancérologie de Lyon

Mes travaux se sont focalisés sur les mécanismes d’adaptation de la cellule à une privation en nutriments, en particulier les acides aminés. Après une thèse et un post-doc à l’INRA de Theix et un post-doc au McGill Cancer center, j’ai rejoint le groupe de Serge Manié afin de définir le rôle de ces mécanismes dans la tumorigenèse et leurs intérêts en thérapie.

Xavier LE GUEVEL, Institute for Advanced Biosciences, Grenoble

Dr. Xavier Le Guevel worked on nanomaterials for photonic and sensing applications during his PhD in 2006 (Univ. Tours-CEA, France) and his first post-doctoral position (Univ. Rome II). Following this, his research moved to biomedical applications to investigate immunoassay-based sensors using various multifunctional nanoparticles (Dublin City University) and biolabeling using metal nanoclusters (Univ. of Saarland). In 2012 he has being based within the nanomedicine centre BIONAND in Malaga as principal investigator working on to the use of nanoparticles for immunotherapy. He was recruited in January 2016 as CNRS-CR1 researcher at the Institute for Advanced Biosciences in Grenoble and based his research on new theranostic agents against cancer.

Véronique REGNIER, Centre Hygée/ICLN/EA 7475 HESPER, Saint-Étienne

Véronique REGNIER DENOIS est PhD socio-anthropologue. Elle mène ses activités de recherche au centre Hygée, plateforme de Santé publique du Cancéropole Lyon Auvergne-Rhône-Alpes à Saint-Étienne, affiliée au Laboratoire universitaire HESPER (Health Services and Performance Research) et au Centre Investigation Clinique du CHU de Saint-Étienne.
Ses travaux s’appuient en premier lieu sur des méthodologies qualitatives.  Ils portent sur les représentations du cancer et l’adaptation de programmes de prévention à des populations ciblées. Elle a également travaillé sur la relation médecin-patient et conduit des études qualitatives  sur  l’observance des traitements par voie orale.

Marie-Alexandra ALBARET, Centre Léon Bérard/Centre de Recherche en Cancérologie de Lyon

Je suis Docteur en biologie moléculaire et cellulaire au Centre Léon Bérard et au Centre de Recherche en Cancérologie de Lyon. Ma recherche porte sur l’étude d’une nouvelle famille de protéines caractérisées récemment, les e-Protéines (e-Prot). Il s’agit de protéines dont l’exposition à la surface des cellules est inattendue et caractéristique des cellules cancéreuses. Je travaille actuellement au sein du laboratoire de recherche translationnelle dirigé par P.Saintigny dans l’équipe EMT et plasticité de la cellule cancéreuse dirigée par A.Puisieux. Je coordonne un programme aux frontières de la recherche fondamentale pour identifier et valider des e-Prots qui représentent des cibles pour le développement de thérapies anti-cancer innovantes. Ce projet est en continuité avec mes activités de recherche précédentes qui ont permis de mettre au point un test de criblage de molécules anti-Alzheimer et obtenir un anticorps breveté pour le traitement des cancers actuellement en cours de développement.

Caroline FRAU, Université Lyon 2/Triangle, Lyon

Caroline Frau est maîtresse de conférences en science politique à l’Université Lumière-Lyon 2, membre du laboratoire Triangle. Ses travaux portent sur l’activité politique du groupe professionnel des débitants de tabac face à leur déclin numérique et symbolique, en période d’intensification de la lutte contre le tabagisme. Elle a notamment publié «Tirer profit des contestations du marché du tabac? Entre controverses et ajustements situationnels», dans  Philippe Steiner et Marie Trespeuch (dir), Marchés contestés, PUM, 2014 et «Construire des manifestations de papier. L’action des buralistes face à la lutte contre le tabagisme», Réseaux, n°5, 2014. Dans le cadre du congrès de l’Association française de science politique, elle co-anime, avec Anne-France Taiclet, une section thématique sur l’analyse des acteurs relais de la régulation politique, en s’intéressant tout particulièrement aux acteurs de la santé publique.

Gérard MATHERN, Pneumologue/Tabacologue

Pneumologue et tabacologue. Membre fondateur du DIU de tabacologie Rhône-Alpes-Auvergne et enseignant dans ce diplôme. Ancien enseignant au DIU de tabacologie de Paris. Ancien président de l’Institut Rhône-Alpes-Auvergne de tabacologie. Ancien administrateur de la Société Francophone de Tabacologie, puis trésorier, puis secrétaire général. Reste simple membre de cette société.

 

MERCREDI 5 AVRIL

Olivier TREDAN, Centre Léon Bérard, Lyon

Le Dr Olivier Tredan est Clinicien-Chercheur et coordonnateur adjoint du Département de cancérologie médicale au Centre Léon Bérard. Il est rattaché à l’équipe du Pr Charles Dumontet au Centre de Recherche en Cancérologie de Lyon (CRCL). En oncologie médicale, sa spécialité porte sur le cancer du sein ainsi que les cancers gynécologiques. Le Dr Tredan est très impliqué dans la recherche clinique ainsi que la recherche translationnelle.

Valéry ATTIGNON, Centre Léon Bérard, Lyon

Valery Attignon  is a researcher and the manager of the NGS (Next Generation Sequencing) platform and closely works with clinicians to bring personalised medicine to the forefront of patient care. He completed his PhD in Molecular Biology at the University of Liverpool (UK) before joining the Translational Research team at Centre Leon Bérard  (Lyon, France) in 2011 to develop and implement the validation and evaluation of NGS based personalised  tumour genotyping.

Alain VIARI, INRIA, Grenoble

Le Dr Alain Viari est Directeur Scientifique adjoint à l’INRIA, en charge du domaine des sciences de la vie et l’environnement. Ses activités de recherche concernent le développement d’algorithmes adaptés à la génomique et la protéomique. Il est aussi Directeur scientifique de la Plateforme Synergie Lyon Cancer de Bio-informatique Gilles Thomas, localisée sur le site du Centre Léon Bérard. Dans ce cadre, il est au centre des problématiques « omiques », en recherche fondamentale comme en recherche clinique.

Nicolas GIRARD, Hospices Civils de Lyon

Nicolas Girard est Professeur des Universités aux Hospices Civils de Lyon, spécialisé en Oncologie Thoracique. Il est impliqué dans plusieurs programmes de recherche clinique évaluant de nouvelles stratégies de traitement des cancers broncha-pulmonaires et des tumeurs thoraciques rares. Il est responsable du réseau national dédié à la prise en charge des tumeurs thymiques, avec une activité de recherche sur cette thématique à l’UMR754 de Lyon. Nicolas Girard rejoint l’Institut Curie en 2017 comme responsable de l’Institut du Thorax Curie-Montsouris.

Yohan FAYET, Centre Léon Bérard, Lyon

Titulaire d’un doctorat en géographie et aménagement (Université Jean Moulin Lyon 3), Yohan Fayet est chercheur assistant au Centre Léon Bérard. Ses travaux portent sur l’analyse des inégalités territoriales face aux cancers, grâce à la production et l’utilisation d’indicateurs géographiques renseignant le contexte de vie des patients. Il coordonne aujourd’hui le projet IGéAS qui évalue la capacité des réseaux nationaux sarcomes (RRePS, NetSarc, ResOs) à réduire les inégalités d’accès à l’expertise.

Marc BILLAUD, Centre de Recherche en Cancérologie de Lyon

Je suis Directeur de Recherche au CNRS et ma recherche porte sur l’étude des bases génétiques et biologiques des processus de cancérisation. Je travaille actuellement au sein de l’équipe « Modèles expérimentaux et cliniques de la lymphomagenèse » du CRCL sur l’implication des perturbations métaboliques au cours du développement des lymphomes. J’anime aussi le nouveau Département Sciences Humaines et Sociales du Centre Léon Bérard.

Étienne ROULEAU, Gustave-Roussy, Paris

Étienne Rouleau est praticien spécialiste des CLCC à Gustace Roussy en Génétique et Pathologie moléculaire. Il est en charge des programmes de médecine personnalisé de l’Institut et des analyses de génétique constitutionnel. Il s’est principalement spécialisé en génétique avec une forte orientation sur les gènes BRCA1 et BRCA2. Il a participé à la structuration de la base de données françaises de ces gènes. Il est président de la société savante GFCO, Groupe Francophone de Cytogénomique Oncologique qui représente les praticiens impliqués dans l’analyse moléculaire des tumeurs solides. Il est l’initiateur et coordonne le programme Gen&tiss qui assure l’évaluation externe de la qualité en pathologie moléculaire. Pharmacien-biologiste, il est titulaire d’une thèse de Science et ancien élève de l’Essec.

Sébastien COURAUD, Institut de cancérologie des HCL, Hôpital Lyon Sud

Sébastien Couraud est pneumo-oncologue à l’institut de Cancérologie des Hospices Civils de Lyon dans le service de pneumologie de l’hôpital Lyon Sud. Sa thématique de recherche  porte sur les applications des biopsies liquides dans le domaine de la cancérologie. Il coordonne le programme CIRCAN, le programme d’étude des biopsies liquides du CHU de Lyon.

Léa PAYEN-GAY, Hospices Civils de Lyon/Centre de Recherche en Cancérologie de Lyon

Je suis Professeur de toxicologie à la faculté de pharmacie de Lyon (ISPB). Mes activités hospitalières s’effectuent dans le service de Biochimie et biologie moléculaire des Hospices Civiles de Lyon. Mes activités de recherche sont intégrées au groupe de recherche du Pr. A. Puisieux au Centre de cancérologie de Lyon.

David PEROL, Centre Léon Bérard, Lyon

Le Dr David Pérol est médecin au Centre Léon Bérard, où il dirige la plateforme de recherche clinique. Ses thèmes d’intérêts se focalisent autour des méthodologies d’évaluation des thérapeutiques en oncologie. 

Marc BUYSE,  IDDI & CluePoints, San Francisco, USA

Marc Buyse holds a ScD in biostatistics from the Harvard School of Public Health (Boston, MA). He worked at the EORTC in Brussels and at the Dana Farber Cancer Institute in Boston. He is founder and Chief Scientific Officer of the International Drug Development Institute (IDDI) and of CluePoints. http://publicationslist.org/marc.buyse.

Pascal ROY, Hospices Civils de Lyon

Pascal ROY, PU-PH, est référent du domaine d’excellence Bioinformatique et Modélisation du CLARA. Il dirige l’Equipe Biostatistique-Santé de l’UMR CNRS 5558 et la Cellule Bioinformatique des HCL. Ses recherches portent sur la prédiction des modèles diagnostiques, pronostiques et théranostiques, la médecine personnalisée et le BigData en Santé.

Michael BLUM, Université Grenoble Alpes, Grenoble

After a PhD about applied probability obtained in 2005 (Grenoble), Michael Blum moved to the University of Michigan to work on human population genetics. As a CNRS researcher in Grenoble, his research activities concern computational statistics and analysis of genetic data. He develops statistical software for population genomics analyses.

Zoé UHRY, Hospices Civils de Lyon / Santé Publique France

 Je travaille au service de Biostatistique des Hospices Civils de Lyon, sur un poste détaché de Santé Publique France. Mes principales missions sont de gérer la base commune des registres des cancers français et de contribuer au développement de méthodes statistiques pour produire et analyser les chiffres du cancer en France (incidence, mortalité, survie). 

 

Comités scientifiques et d’organisation

 

 


Partager cette page

Haut de page