APA Grand Lyon

Activité Physique Adaptée pendant et après le traitement d’un cancer du sein : le projet APA Grand Lyon

Piloté par le Centre Léon Bérard, les Hospices Civils de Lyon et le Groupe d’Etude en Psychologie Sociale de l’Université Lyon 2 (GRePS), le projet APA Grand Lyon a pour objectif d’étudier l’activité physique et les comportements nutritionnels chez les patientes atteintes de cancer du sein, pendant et après les traitements. Trois grands volets seront abordés :

  • étudier les typologies de patientes et de la cinétique d’installation des symptômes au cours du parcours de soins afin de développer des approches d’activité physique et nutritionnelles adaptées
  • systématiser la prise en charge en AP des patientes atteintes de cancer du sein à l’aide d’objets connectés et d’en mesurer l’impact sur le niveau d’activité physique de femmes traitées pour un cancer du sein localisé
  • évaluer l’acceptabilité des objets connectés en santé et relatifs au quantified-self chez les patientes atteintes de cancer du sein et d’en appréhender les croyances et représentations

Ces 2 études permettront d’inclure près de 500 patientes atteintes d’un cancer du sein et de générer des recommandations susceptibles d’être déployées au niveau national.

Le dispositif « Projets Structurants » vise à détecter, accompagner et soutenir des projets de recherche fédérateurs rassemblant plusieurs équipes de recherche de la région Auvergne-Rhône-Alpes autour d’un sujet de recherche spécifique au contexte régional et susceptible d’être étendu au niveau national. Depuis 2009, ce programme a soutenu 9 projets, associant 53 équipes régionales, pour un montant de 4,1 M€ grâce aux collectivités territoriales.

 


Partager cette page

Haut de page