Environnement, nutrition et épidémiologie

Pour la période 2015-2017, les efforts pour soutenir la recherche dans ces thématiques seront poursuivis. Cet axe traitera en priorité de l’importance des facteurs de développement des cancers en lien avec l’alimentation, l’activité physique, le travail et l’environnement.

Priorités 2015-2017

Sur le volet des facteurs environnementaux, l’accent sera donné aux études visant à mieux comprendre les liens entre cancer et environnement dans l’optique de protéger les populations des expositions à risque et de prévenir des cancers liés au travail ou à l’environnement. L’exposition aux pesticides, en particulier dans un contexte professionnel, et aux perturbateurs endocriniens sera particulièrement étudiée, dans une dynamique impliquant à la fois des toxicologistes, des médecins, des géographes et en faisant appel à des ressources en bioinformatique.

Sur le volet des facteurs comportementaux, la priorité pour 2015-2017 sera donnée à des études proposant des interventions nutritionnelles et d’activité physique adaptées et sur l’impact de la qualité des aliments dans le développement des cancers (gras, contaminants, composés néoformés…). L’objectif est notamment de pouvoir proposer des programmes validés pour les malades pendant leur traitement et après la maladie en consolidant la compréhension des mécanismes sous-jacents par des études métabolomiques et de suivi des comportements alimentaires. Des chercheurs experts en modélisation, en développement d’outils de suivi et de miniaturisation des dosages seront mobilisés pour lever des verrous technologiques.

Référents : Béatrice FERVERS (Centre Léon Bérard, Lyon), Marie-Paule VASSON (EA 4233 UA, Centre Jean Perrin, Clermont-Ferrand)

Contact CLARA :

Arnaud CUTIVET, Chargé de mission Animation Scientifique & Structuration – 04 37 90 17 14


Partager cette page

Haut de page