Soutenir la recherche clinique sur le cancer en Auvergne-Rhône-Alpes

29 septembre 2017

Soutenir la recherche clinique sur le cancer en Auvergne-Rhône-Alpes

Dans le but de promouvoir l’émergence de projets de recherche clinique en cancérologie entre les établissements de santé de la région, le Cancéropôle Lyon Auvergne-Rhône-Alpes (CLARA) cofinance pour la seconde fois le Programme Hospitalier de Recherche Clinique Interrégional (PHRC-I). Lors de cette édition, parmi les 18 projets en santé retenus, un projet de recherche sur le cancer nommé « Breastimmun02 » a été sélectionné. Cette étude, coordonnée par le Dr Heudel du Centre Léon Bérard, permettra d’analyser l’impact de deux traitements du cancer du sein, sur l’effet anti-tumoral et la toxicité cellulaire.

Seconde édition du partenariat GIRCI-RAA et CLARA

Dans le cadre du Plan Cancer 2015-2019, l’Institut National du Cancer (INCa) a fixé comme objectif aux cancéropôles de renforcer la recherche clinique sur le cancer en région. Fort de cette nouvelle mission, le CLARA s’était associé en 2015 au GIRCI-RAA (le Groupement Inter-hospitalier de Recherche Clinique et d’Innovation Rhône-Alpes-Auvergne) afin de mieux coordonner son action dans ce domaine et vient de renouveler son partenariat.

Le GIRCI-RAA a notamment pour mission de soutenir des projets et a lancé en 2015 le PHRC-I, un appel à projets cofinancé avec le ministère de la Santé et porté par le GIRCI-RAA.

L’objectif du PHRC-I

Le programme PHRC-I vise à soutenir des projets de recherche clinique en cancérologie permettant l’évaluation de la sécurité, de la tolérance, de la mesure de l’efficacité et de la faisabilité de l’utilisation des technologies de santé chez l’Homme. Les résultats des projets soutenus permettront une personnalisation de la prise en charge pour chaque personne malade.

Les premiers patients inclus pour le lauréat du PHRC-I 2015

Le premier projet sélectionné en 2015 avait bénéficié d’un cofinancement de 120 000€ apporté par le CLARA et était coordonné par le Dr You au CHU de Lyon. L’étude visait à améliorer les modalités d’administration de chimiothérapies pour les patients atteints d’une tumeur du péritoine. Elle a récemment obtenu les autorisations nécessaires de l’Agence nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé (ANSM) et du Comité de Protection des Patients (CPP) pour la mise en place opérationnelle et l’ouverture aux inclusions des patients du Centre Hospitalier Lyon Sud. Suivront prochainement les ouvertures des autres centres associés : les CHU de Grenoble, St Étienne et Clermont-Ferrand, le Centre Léon Bérard et l’Institut de Cancérologie Lucien Neuwirth.

PHRC-I édition 2016 : un projet cancer retenu et cofinancé

L’édition 2016 du PHRC-I est financée à hauteur de 3 millions d’euros par la Direction Générale de l’Organisation des Soins (DGOS), pour la région Auvergne-Rhône-Alpes. L’évaluation et la sélection des projets ont été gérées par le GIRCI-RAA en lien avec le Cancéropôle CLARA.

Sur 18 projets retenus, 1 était dédié à la recherche sur le cancer et a été cofinancé à hauteur de 78 000€ par le Cancéropôle CLARA. Ce projet, nommé Breastimmun02 porte sur l’impact de deux traitements du cancer du sein de type HER2+ sur l’effet anti-tumoral et la toxicité cellulaire. Chaque année, environ 100 000 femmes sont diagnostiquées porteuses d’un cancer du sein HER2+ (expression élevée de la protéine HER2). C’est une forme dite agressive de la maladie, susceptible de progresser rapidement. Coordonnée par le Dr Heudel du Centre Léon Bérard, cette étude prévoit le recrutement de 90 patientes sur 18 mois dans 7 centres de la région : le Centre Léon Bérard, le Centre Jean Perrin,  l’Institut de Cancérologie Lucien Neuwirth, le CHU de Lyon, l’institut Daniel Hollard, le CH de Chambéry et le CHU de Besançon.

2017, un soutien reconduit

Dans le cadre du plan cancer et de ses missions en « recherche clinique », le CLARA annonce son soutien renouvelé pour l’année 2017 au PHRC-I à hauteur de 100k€. Les dossiers sont en cours d’instruction et bénéficient, grâce à la réactivation de la PARCC-ARA (Plateforme d’Aide à la Recherche Clinique en Cancérologie) et à la collaboration avec la PARME (Plateforme d’Aide à la Recherche Médico-Économique), d’une relecture par des experts méthodologistes, statisticiens et médico-économistes, des dossiers avant leur dépôt au GIRCI, en juillet.

Download pdf

Haut de page