2016, des projets à forts potentiels pour le programme Preuve du Concept CLARA

1 décembre 2016

2016, des projets à forts potentiels pour le programme Preuve du Concept CLARA

Le Cancéropôle Lyon Auvergne-Rhône-Alpes (CLARA) a une nouvelle fois démontré en 2016 son efficacité à transférer les découvertes des équipes de recherche en oncologie vers des entreprises d’Auvergne-Rhône-Alpes, grâce au programme Preuve du Concept CLARA.

Le programme PDC CLARA accueille en 2016 trois nouveaux projets : CICAT, ORPhEE et SenCirTeg. Soutenus par un investissement public et privé de 2,7 M€, ces projets permettront l’embauche de 13 personnes d’ici à 5 ans.

CICAT, ORPhEE et SenCirTeg : trois projets valorisant les travaux des équipes régionales rejoignent PDC CLARA

Le 11ème Appel à Projets mené au cours de l’année 2016 a permis l’identification de 11 projets mobilisant un panel de 20 experts nationaux et internationaux. La sélection s’est intégrée dans le processus de labellisation des projets du Pôle de Compétitivité Santé Lyonbiopôle.

Le financement de ces trois nouveaux projets représente une subvention publique totale de 980 000 € apportée par les collectivités locales qui réaffirment ainsi leur soutien à l’économie de la connaissance : Région Auvergne-Rhône-Alpes (430 000 €) ; Métropole de Lyon (400 000 €) et Grenoble Alpes Métropole (150 000 €). Les entreprises partenaires, TOLLYS, IMAXIO et INOVOTION, prévoient de réaliser de leur côté un investissement de 2,7 M€.

Au-delà des avancées thérapeutiques visées, les embauches prévues par les sociétés partenaires des nouveaux projets PDC CLARA, pourraient dépasser les 13 créations de poste fin 2019. Cette perspective illustre l’enjeu du programme « Preuve du Concept CLARA » mais aussi le dynamisme des PME de la Région Auvergne-Rhône-Alpes. Il faut également souligner que sans la confiance renouvelée depuis 12 ans des collectivités territoriales, tout cela n’aurait jamais vu le jour,

indique Ophélie PHILIPOT, pilote du programme Preuve du Concept CLARA.

CICAT : développement d’une molécule therapeutique pro-apoptotique

Soutenu par un budget de plus de 2 M€ – près de 340 k€ apportés par la Région Auvergne-Rhône-Alpes, la Métropole de Lyon et 1,7 M€ par la société partenaire – le projet CICAT associe l’équipe de recherche du Dr serge LEBECQUE (Centre de Recherche en Cancérologie de Lyon, CRCL) et la biotech lyonnaise TOLLYS dirigée par Philippe GUILLOT-CHENE.

Ce projet vise à développer une molécule thérapeutique, TollX100, identifiée par les co-fondateurs de TOLLYS (Drs Lebecque and Renno), ciblant spécifiquement les tumeurs exprimant le récepteur TLR3. TollX100 combine des effets pro-apoptotiques et adjuvants. La preuve du concept sera réalisée sur le cancer du poumon non à petites cellules. Le projet propose également de faire un criblage pour identifier d’autres tumeurs exprimant TLR3.

ORPhEE : UNE nouvelle immunothérapie anti-tumorale

Soutenu par un budget total de 1,1 M€ – 350K€ d’aides publiques apportées par la Métropole de Lyon et 750 k€ par le partenaire industriel – le projet ORPhEE associe l’équipe de recherche du Dr Christophe CAUX (Centre Léon Bérard, Lyon) et la société lyonnaise IMAXIO dirigée par Alexandre LE VERT.

Le projet vise à faire la preuve de concept d’une nouvelle thérapie adjuvante pour restaurer une réponse immune anti-tumorale chez les patients. Le concept est basé sur le développement de la technologie IMX313 propriétaire d’Imaxio. Cette approche pourrait améliorer l’efficacité des traitements anticancéreux actuels.

SenCirTeg : un nouvel outil predictif de réponse au traitement par chimiothérapie

Soutenu par un budget de près de 585 K€ – avec près de 285 K€ apportés par Grenoble Alpes Métropole et la Région Auvergne-Rhône-Alpes; et autant par la société partenaire – le projet SenCirTeg associe l’équipe clinique du Dr. Denis MAILLET (coordinateur) de l’Institut de Cancérologie des Hospices Civils de Lyon (IC-HCL), ainsi que l’entreprise grenobloise INOVOTION dirigée par Jean VIALLET.

Le projet propose de valider la preuve de concept du chimiogramme. L’objectif est de développer une méthode de greffage et d’amplification des cellules tumorales circulantes (CTC), reposant sur la technologie développée par INOVOTION, afin de caractériser un cancer et prédire sa réponse (sensibilité ou résistance) au traitement. L’étude SenCirTeg sera réalisée en prospectif sur des patients atteints d’un cancer de la prostate, ainsi que des cancers du sein et le cancer du poumon.

Étant donné son potentiel d’innovation et de valorisation dans le secteur de la cancérologie, la société INOVOTION a été récompensée du trophée R2B ONCO 2016, à l’occasion du Research2Business Oncology Meeting 2016 organisé par le CLARA, le 15 novembre dernier.

L’expertise des Hospices Civils de Lyon est reconnue dans les biopsies liquides (ADN et cellules tumorales circulantes). Le projet SenCirTeg s’inscrit parfaitement dans ce domaine stratégique pour les HCL. Le test prédictif de réponse au traitement développé par INOVOTION pourrait avoir, en cas de succès, des retombées très importantes pour améliorer la prise en charge de nombreux cancers,

déclare Denis MAILLET.

La technologie que nous développons chez INOVOTION n’étant pas restreinte à une indication, ni une type de thérapie, la prédiction de réponse au traitement est virtuellement applicable à tout type de tumeur et tout type de chimiothérapie,

indique Jean VIALLET.

Download pdf

Haut de page