Zoom sur Anne BERGOUGNOUX, représentante de l’association ODYSSEA

Votre parcours et votre engagement dans l’association

J’ai 47 ans, je suis mariée et maman de deux adolescents de 15 et 19 ans.  Je suis comme on dit « une communicante » de formation. Après avoir travaillé dans la communication publique et politique, j’ai rejoint l’association ODYSSEA en 2004 par le biais d’une rencontre amicale. L’idée des deux co-fondatrices était formidable et l’aventure à construire incroyable. C’est ce que nous avons fait. Aujourd’hui le circuit ODYSSEA comporte 13 étapes en France et outremer et depuis 2002, plus de 800 000 personnes ont participé à une course ou une marche ODYSSEA permettant de reverser plus de 8 millions d’euros à la lutte contre le cancer du sein. Nous avons embarqué chaque année avec nous plus de 3 000 bénévoles, nos familles et des amis fidèles, et soutenu plus d’une centaine d’associations qui œuvrent sur le terrain pour faire reculer la maladie. Nos rêves sont sans limites !

Parlez-nous de l’initiative ODYSSEA, de sa ligne directrice, de l’équipe…

En 2002, deux amies Frédérique QUENTIN, ancienne internationale sur 1500 m et Frédérique JULES, kinésithérapeuthe et également athlète, décident de créer leur association. L’une d’entre elles a pu constater comment outre-Atlantique et outre-Manche, les événements de masse peuvent permettre de collecter des fonds en sensibilisant à une cause caritative forte. Pour elles ce sera la lutte contre le cancer du sein, maladie qui touche malheureusement le plus les femmes entre 35 et 55 ans et au travers de leur sport : la course à pied. Elles créent leur premier événement au pied de la Tour Eiffel en 2002 entourées de leurs amis et de leur famille et rassemblent 900 femmes. Dès la seconde édition, les courses deviennent mixtes car les hommes souhaitent s’engager. Depuis, la philosophie est restée la même : rassembler le plus de gens possible dans une ambiance bon enfant, à travers deux distances accessibles : 5 km course/marche ou 10 km, en sensibilisant à la prévention de la maladie par le sport, en délivrant un message fort de solidarité et de partage et en portant haut et fort la couleur rose, symbole de la lutte contre le cancer du sein. Il est important de savoir que 100% des bénéfices sont reversés localement sur chaque étape du circuit à des Centres de recherche, associations d’accompagnement des patientes et de leurs familles et associations de sensibilisation au dépistage précoce. L’équipe est constituée d’un salarié, de plus de 3.000 bénévoles dont un noyau dur d’amis fidèles en régions, et d’un réseau de professionnels compétents qui permettent de maintenir le cap et de conserver l’ADN de l’association.

 Vous avez approché le Cancéropôle CLARA en 2016 pour une donation de 24 000€ suite à la course d’ODYSSEA Chambéry. La somme a été intégralement reversée à deux projets de recherche sur le cancer du sein réalisés dans nos établissements d’Auvergne-Rhône-Alpes et suivis par le CLARA. Comment avez-vous connu le CLARA ? Que vous a-t-il apporté en terme de soutien à la recherche en cancérologie ?

L’étape Chambérienne a atteint un niveau d’affluence suffisamment important pour que nous puissions, au-delà des récipiendaires que nous aidions depuis plusieurs années : l’association 4 S, le CHU de Chambéry et le Médipôle de Savoie, penser aller un peu plus loin géographiquement et reverser des fonds à la recherche comme nous le faisons dans d’autres régions. Très naturellement nous avons consulté les projets menés dans la région Rhône-Alpes et ceux portés par le CLARA nous ont paru pertinents et correspondre à nos souhaits à ce moment de l’histoire de ODYSSEA CHAMBÉRY. A ce propos : merci internet et bravo aux équipes du CLARA très réactives, car nous manquons cruellement de temps pour pouvoir rencontrer toutes les personnes qui œuvrent dans ce domaine. Tout s’est fait à distance et nous sommes ravis de pouvoir contribuer même humblement à aider des chercheurs en région Auvergne-Rhône-Alpes. Nous espérons que la collaboration de poursuivra très longtemps.

Vous menez plus d’une vingtaine d’actions sur tout le territoire national, quels sont vos actions sur la région Auvergne-Rhône-Alpes ? Pouvez-vous nous en dire plus sur la nouvelle course qui aura lieu le 23 septembre prochain à Villeurbanne ?

Dans la région, notre étape à Chambéry a 12 ans d’âge ! C’est un événement attendu, très solidaire (12 000 participants de tous âges) et magnifiquement porté localement par l’ensemble des acteurs savoyards. Nous sommes également présents à Valloire et à Val d’Isère en saison hivernale. Il était temps que nous venions en agglomération Lyonnaise ! Le CLARA nous a ouvert son réseau, la ville de Villeurbanne, notamment en la personne de son Maire, ses bras, et nous espérons bien que cette première édition ne sera que le début d’une très longue présence au cœur de la région.  ODYSSEA VILLEURBANNE sera à l’image des autres villes ; ouverte aux femmes, aux hommes et aux enfants, elle comportera un 5k m course/marche, un 10 km chronométré pour les plus  compétiteurs et nous espérons créer une ambiance festive et solidaire en colorant de rose le Parc de la Feyssine. Les fonds collectés seront reversés au CLARA. Objectif : 2 500 participants ! Nous comptons sur vous !

16/08/2018


Haut de page